Qui êtes-vous ?

 

Je m’appelle Gabrielle, j’ai 39 ans et j’habite Villefontaine.

Je suis maman et vous admirez régulièrement mes deux petites filles modèles qui adorent poser Alicia 4 ans et Agathe 7 ans.

 

Depuis quand êtes-vous photographe ?

 

Je me suis lancée en Janvier 2012 après avoir pu investir dans du materiel de base et eu mes premiers clients en Février 2012, je me souviens très bien de ce petit garçon de 2 ans, qui s’appelait Baptiste et qui dormait quand il est arrivé avec sa maman, sa tata et son cousin.

Voici ce petit bonhomme et la première photo en tant que professionnelle :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quand avez-vous eu envie de devenir photographe ?


Déjà toute petite, je piquais le réflexe argentique (Minolta XG1) de ma maman et je photographiais ma chienne, mes poupées, les paysages, les fleurs.
À l’âge de 18 ans, j’ai fait un stage avec un photographe dans ma ville natale Nice, pour y apprendre le métier. Le photographe en question m’a vite désillusionné en me disant que ça coûtait trop cher le matériel... et à 18 ans malheureusement je n’avais pas les moyens d’investir.
J’ai continué à faire des photos et au fil des années, je voulais toujours de plus en plus de belles images, de beaux clichés. J’évoluais en appareil, je suis passée du petit appareil, au bridge, puis un jour au 1 an de ma fille, Agathe, j’ai eu mon premier réflexe D40, un tout petit Nikon mais qui m’a bien aidé pour débuter. Et quand Alicia est née en avril 2011, c’est devenue une évidence, j’avais trouvé ma voie.
Pourtant il m’a fallu bien de la patience, de la perseverance, de la lecture, des cours auprès d'autres photograhes, pour apprendre la technique, lumières, les ouvertures et fermetures du diaphragme, les différents modes manuels, les temps de pose, les ISO et savoir comment ils fonctionnent, la profondeur de champ...
Savoir à tout moment se remettre en question et mettre sa fierté dans sa poche et écouter les conseils des autres photographes qui sont dans le métier depuis des décennies et qui veulent vous aider. Car un secret... que peu savent... entre photographes on est plus dans l’entraide que de se tirer dans les pattes ;)
Comme on dit c’est en forgeant qu’on devient forgeron.
Le chemin a été long mais que d’avancée depuis ! Et quand je vois des clients qui m’ont emmené leurs nouveau-nés et qui reviennent avec le petit frère ou la petite soeur ou même le nouveau-né qui a grandi, c’est toujours un vrai moment de bonheur pour moi !


Pourquoi ne travaillez-vous pas dans les hypermarchés ou les maternités ?


Car ces photographes-là ne s’intéressent pas à l’enfant ou le bébé qui est face à lui. Mais aux bénéfices que sa boîte lui demande de faire plus dans n'importe quelles conditions. J’ai déjà été contactée par des grosses sociétés qui cherchent des photographes mais ça ne m’intéressent pas.

Pour moi les bébés, les enfants, les familles, mes mariés, sont des personnes à qui je m’intéresse sincèrement et avec qui je créais des liens. Je vis dans l’affectif. J’aime savoir ce qu’ils deviennent, prendre le temps avec eux. Quand mes clients viennent à la maison, un bonbon ou un gâteau pour le petit, un café ou une boisson froide pour vous accueillir et ceci est pour moi naturel.

Évidemment que j’ai besoin aussi de faire vivre ma petite famille et que j’ai besoin de vivre de mon métier mais on peut faire toute ceci avec amour et humanité ;)

 

Quels matériels utilisez-vous ?

J'ai débuté avec un Nikon D7000 et aujourd'hui je suis passée au Nikon D800.

Pour les objectifs mes deux préférés sont le NIKKOR 50mm f/1.4G de Nikon et aussi le Sigma Objectif 24-70 mm.

J'ai un flash cobra, jamais orienté sur les bébés ou les enfants lors des séances photos. Seules les softbox suffisent.

Lors des mariages, je me déplace toujours avec deux boitiers, des cartes mémoires, des piles, plusieurs objectifs.

 

Avez-vous d’autres passions que votre métier ?

 

 

Oui, j’ai deux autres passions (hormis mes enfants)

Le chant, oui, oui, je chante ;)

Et l’écriture, j’ai écrit un roman qui est publié « La fleur d’un jour ».

 

Pourquoi ce questionnaire ?

 

Car ce sont les questions qu’on me pose souvent et ainsi vous pourrez me connaitre un peu mieux.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now